Voila comment devenir un Prepper

Voila comment devenir un prepper

Je vous l’ai dit : si vous souhaitez vous engager de manière efficace dans une démarche survivaliste (ou de préparation, prepping en anglais), le milieu du survivalisme nord-américain est une source d’informations incontournable dont vous devez vous inspirer.

Certes, ce milieu est très centré sur les armes à feu (compte tenu d’une législation bien plus favorable que la nôtre) et sur la préparation à des catastrophes naturelles, telles que les tornades, qui nous concernent peu.

Mais des sites tels que l’excellent blog The Organic Prepper abordent tous les domaines de résilience et n’ont pas d’équivalent en France. Cet article a été traduit de ce blog et propose une méthode pour ceux qui souhaitent se lancer dans une démarche de prepping. J’ai laissé les liens en l’état comme demandé par l’auteur. Cet article vous donnera une idée de la qualité des informations produites dans le milieu du prepping US ainsi que de la quantité astronomique de ressources disponibles.

Bonne lecture !

Here’s how to become a prepper – Daisy Luther

Si le coronavirus vous a incité à devenir prepper, vous n’êtes pas seul. Le survivalisme est devenue une pratique à la mode en raison des pénuries dans tout le pays suite à la crise du COVID. Plus que jamais, les gens comprennent l’intérêt d’avoir de la nourriture et des articles ménagers supplémentaires à portée de main. Cela peut vous aider à surmonter non seulement les catastrophes et les pandémies, mais aussi les problèmes financiers personnels.

Mais si vous consultez la plupart des sites web consacrés à la préparation aux catastrophes (dont celui-ci), vous risquez d’être submergé par la lecture d’articles sur les troubles civils, les armes bactériologiques et les catastrophes naturelles. Vous y trouverez des articles sur les armes à feu, la survie en plein air et toutes sortes de choses qui ne vous intéressent absolument pas.

Et en plus, c’est assez décourageant. Vous vous direz surement : “Wow, je ne pourrai jamais avoir un bunker dans le Montana avec 150 000 cartouches de munitions. Je ne sais même pas comment faire un feu. Pourquoi même s’embêter ?”

Avant de commencer avec les “comment faire”, voici quelques choses que vous devez savoir.

Nous avons tous commencé par le commencement.

Il est important de savoir que nous avons tous commencé quelque part. Nous avons tous vécu un événement qui nous a fait prendre conscience de la nécessité d’être mieux préparés (pour savoir comment certains lecteurs ont été amenés à se lancer, allez ici.) Nous avons tous dû apprendre les tenants et les aboutissants, lire des livres et acquérir du matériel.

La plupart d’entre nous n’ont pas des milliers de dollars à dépenser dans de la nourriture lyophilisée et une base autonome durable. Nous avons commencé par nous procurer quelques objets supplémentaires quand nous le pouvions.

Cela prend un certain temps.

On ne se prépare pas du jour au lendemain. Même si vous disposez d’un budget illimité, vous constaterez qu’il faut du temps pour déterminer ce dont vous avez besoin, où vous le procurer et où le stocker.

Si vous ne pouvez vous payez que quelques articles par semaine, ça reste un excellent point de départ. Dans un mois, vous aurez accumulé une semaine de nourriture en faisant les choses progressivement. En un an, vous aurez une réserve pour trois mois.

Rome ne s’est pas faite en un jour, et c’est vrai aussi pour les réserves d’un prepper.

Il n’est pas nécessaire d’avoir des convictions politiques ou religieuses particulières pour devenir prepper.

Beaucoup de gens pensent que la plupart des preppers sont des chrétiens de droite blancs et aisés. Si beaucoup de preppers ont cela en commun, beaucoup d’autres ne l’ont pas. Nous ne vivons pas tous sur un terrain au milieu de nulle part et nous n’élevons pas tout ce que nous mangeons.

Si vous avez l’impression de ne pas rentrer dans le moule, ne vous inquiétez pas, car laissez-moi vous dire un secret : il n’y a vraiment pas de moule. Les lecteurs de ce site web sont de toutes sortes de milieux politiques et religieux. Nous avons des citadins et des banlieusards. Nous avons des gens qui vivent de la terre et des gens qui achètent la plupart de leur nourriture à l’épicerie. Nous avons des lecteurs riches et des lecteurs pauvres. Nous avons des lecteurs de nombreux pays différents avec des systèmes de croyance très différents. Ce qui nous unit, c’est que nous voulons être préparés.

Nous avons des gens qui se lancent dans le prepping pour tout un tas de raisons ; et nous, auteurs et éditeurs de ce site, nous accueillons avec plaisir tous ceux qui veulent se préparer aux situations d’urgence.

Il n’est pas nécessaire d’être un théoricien de la conspiration avec un chapeau en papier alu pour être un prepper.

Beaucoup de gens voient le prepper comme un type complètement fou qui ne sort de son bunker qu’avec un casque de combat. Je vous accorde que beaucoup de preppers se méfient des choses que nous entendons dans les grands médias. Nous ne prenons pas les choses au pied de la lettre.

Mais pour chaque prepper convaincu qu’un Nouvel Ordre Mondial est en train de prendre le pouvoir et que chaque événement médiatisé est une manipulation, il y a aussi des preppers extrêmement logiques et scientifiques. Il y a des preppers pro-vaccination, anti-vaccination et tout ce qui se trouve entre les deux.

Je suppose que ce que j’essaie de dire ici, c’est que nous avons toute la gamme. Ne laissez pas les stéréotypes vous effrayer.

Ne vous laissez pas maltraiter.

Si vous souhaitez devenir prepper, vous serez généralement accueillis à bras ouverts. Mais il existe aussi des sites web et des forums où vous trouverez des preppers de longue date qui sont incroyablement décourageants. Si vous rencontrez ce problème, ne restez pas là. Il est déjà assez difficile de se lancer dans un grand projet comme celui-là sans que ce type de personne vous fasse sentir comme un moins que rien.

Ici, nous aimons nous entraider en donnant des conseils et des suggestions. N’hésitez pas à poser vos questions dans la section “Commentaires” et vous obtiendrez probablement plus d’une réponse de la part de ceux qui souhaitent partager leurs connaissances.

Nous vous souhaitons la bienvenue et nous sommes heureux que vous soyez ici. Pour ne rien manquer, inscrivez-vous ici à notre lettre d’information.

Maintenant, comment commencer à vous préparer ?

Nous avons tous suivi récemment un cours accéléré de préparation à la pandémie grâce à l’épisode du COVID-19. De nombreuses personnes sont restées confinées chez elles pendant plus d’un mois et ont constaté qu’elles avaient de gros trous dans leurs réserves. Certains ont eu la malheureuse expérience d’aller faire des provisions un peu trop tard et de se retrouver devant des étagères vides.

La panique aggrave énormément les choses lors d’une catastrophe. Lorsque vous attendez jusqu’à la dernière minute, vous êtes avec tous ceux – nombreux – qui ont attendu jusqu’à la dernière minute. La demande est forte et l’offre est faible. Cela peut créer une situation dangereuse et laisser les gens démunis face à l’événement qui les a poussés à se précipiter vers l’épicerie la plus proche.

L’objectif d’un prepper est d’éviter tout cela.

Même lorsque vous êtes préparé, vous voudrez surement faire une dernière course jusqu’à l’épicerie ; mais si vous n’y arrivez pas, il n’y aura pas de problème. Vous avez toujours sous la main les choses dont votre famille a besoin pour survivre à un événement qui dure quelques heures, quelques mois ou même quelques années.

Dans la suite de l’article, vous trouverez de nombreux liens vers des articles, des guides en format PDF et des livres sur des sujets que vous souhaiterez peut-être approfondir.

Que préparez-vous ?

Les gens se préparent à toutes sortes d’événements, dont, bien évidemment, une pandémie massive et un confinement obligatoire. Pensez à vous préparer aux grosses coupures de courant. Voici un guide en format PDF qui vous aidera à vous préparer à cette menace. Et voici également un article avec quelques lignes directrices.

Mais il y a beaucoup d’autres scénarios possibles et certains seront propres à votre région. The Prepper’s Workbook est un livre qui peut vous aider à déterminer précisément les menaces les plus sérieuses pour vous. Voici quelques exemples de catastrophes naturelles que vous pouvez considérer en fonction du lieu où vous résidez : tornades, tempêtes de verglas, ouragans, blizzards, feux de forêt, évacuations, tremblements de terre, inondations.

Concentrez-vous sur les évènements les plus pertinents pour votre région. Pensez aussi aux conséquences qui accompagnent généralement ces événements : pannes de courant, dommages matériels, besoin d’un abri spécial, catastrophe secondaire (comme une inondation qui suit un ouragan, par exemple).

Pour qui vous préparez-vous ?

Pensez à tous les membres de votre famille ou à tous les proches que vous pourriez héberger en cas d’urgence. Chacun aura des besoins spécifiques. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir des checklists mais ça ne répond pas à tout

Pensez à ces besoins et faites des réserves en conséquence :

  • Médicaments (essayez d’avoir un mois d’avance sur les médicaments nécessaires si vous le pouvez, même si cela implique de payer de votre poche)
  • Régimes alimentaires spéciaux
  • Divertissement (ce que votre enfant de 2 ans trouve amusant et ce que votre enfant de 14 ans trouve amusant sont très différents)
  • Mangeurs difficiles (je vous recommande d’être indulgent envers les mangeurs difficiles si vous le pouvez : les situations d’urgence ne sont pas un moment approprié pour des disputes stressantes et les aliments familiers peuvent aider les personnes difficiles à se sentir plus en contrôle)
  • Les besoins des bébés et des jeunes enfants, comme les couches et les lingettes, ainsi que le lait et les aliments pour bébés si vous les utilisez
  • Les fournitures pour animaux de compagnie comme la nourriture, la litière pour chat, les cages et les laisses en cas d’évacuation, ainsi que tout médicament dont votre animal a besoin.

Ce ne sont là que quelques exemples de besoins particuliers. Passez quelques jours avec un carnet et un stylo à portée de main et notez tout ce dont les membres de votre foyer ont besoin, en n’oubliant pas les animaux domestiques.

Faites des réserves d’eau.

L’eau est un sujet qui me tient à cœur, à tel point que j’ai écrit un livre sur le sujet (The Prepper’s Water Survival Guide). Je mets toujours l’eau en tête de liste, car sans elle, vous êtes mort en 3 petits jours. La nécessité d’un approvisionnement d’urgence en eau n’est pas toujours le résultat d’une catastrophe. Récemment, nous avons puisé dans notre réserve d’urgence en eau parce que la pompe du puit s’est cassée. Certains endroits ont connu des situations d’urgence lorsque le réseau d’eau courante a été contaminé par des déversements industriels ou des écoulements agricoles. Les inondations et les grosses tempêtes peuvent aussi parfois provoquer une contamination de l’eau courante.

  • Utilisez les récipients dont vous disposez maintenant et remplissez-les avec l’eau du robinet. Mettez-leur un couvercle et rangez-les. N’utilisez pas de boite à lait ou à jus de fruits pour stocker de l’eau potable, mais vous pouvez les utiliser pour stocker de l’eau « sanitaire ». Si vous pouvez mettre la main sur des bouteilles de soda de 2 litres vides et propres, ce sera parfait. Nous ne buvons pas de soda, c’est pourquoi nous avons quelques bouteilles d’un gallon d’eau du magasin.
  • Achetez des bidons d’eau minérale de 5 gallons (19 litres). La quantité dont vous avez besoin doit être déterminée en fonction du nombre de membres de votre famille. La règle à suivre est de 1 gallon (4 litres) par personne et par jour, mais constaterez peut-être que vous avez besoin de beaucoup plus que cela si vous ajoutez les animaux domestiques et les besoins sanitaires. Lorsque je vivais au Canada, nous pouvions acheter un bidon rempli d’eau minérale pour moins de 10 dollars, mais la Californie a toutes sortes de règles environnementales qui rendent ces récipients plus chers ici. Une autre option est l’Aquatainer de 7 gallons qui est conçu pour être facilement empilable (veillez à le placer dans un endroit où le sol peut supporter le poids d’un tas de conteneurs d’eau lourds).
  • Ayez un moyen de distribuer l’eau des bidons. Nous disposons d’un distributeur d’eau à chargement par le haut pour les cas d’urgence. Ceux-ci DOIVENT être à chargement par le haut car ceux à chargement par le bas nécessitent de l’électricité pour faire fonctionner la pompe.
  • Procurez-vous un filtre à eau par gravité. J’utilise un Big Berkey, mais c’est un investissement coûteux. Si vous ne pouvez-vous l’offrir, achetez le livre de Jim Cobb, Prepper’s Survival Hacks. Il contient de nombreux filtres à eau que vous pouvez fabriquer vous-même sans dépenser une fortune.

Nourriture

La nourriture d’urgence se présente sous de nombreuses formes différentes. La première chose à examiner, ce sont les méthodes de cuisson. La nourriture que vous choisissez doit pouvoir être préparée selon la méthode dont vous disposez actuellement, et non celle que vous prévoyez d’utiliser à l’avenir.

Il est également important de noter que votre approvisionnement alimentaire d’urgence doit être nutritif. Vous aurez besoin de calories lorsque que votre corps sera sollicité. Gardez également à l’esprit les restrictions alimentaires, car une situation d’urgence est déjà suffisamment grave sans avoir à s’occuper en plus de réaction allergique ou d’intolérances.

Il existe plusieurs façons de créer une réserve alimentaire.

  • Voyez ce que vous avez. Fouillez dans vos armoires, voyez ce que vous avez déjà et qui pourrait être utilisé en cas d’urgence. Les beurres de noix, les crackers et autres snacks sans cuisson sont des options intéressantes. Les conserves qui ne nécessitent qu’un chauffage sont également pertinentes. Du riz ou des nouilles instantanées peuvent être ajoutés à votre réserve d’urgence. Regroupez ces articles sur une étagère spéciale ou dans des boites étanches Rubbermaid afin qu’ils soient disponibles quand vous en aurez besoin. Déterminez combien de temps durera votre stock pour votre famille avant d’avoir à le renouveler. Déterminez les aliments longue conservation à ajouter pour équilibrer votre stock (fruits et légumes séchés ou en conserve, viande en boîte, viande séchée, etc.).
  • Construisez un garde-manger. Faites une liste de ce dont vous avez besoin pour nourrir votre famille pendant un mois sans avoir à vous rendre au magasin et sans nécessiter de long temps de cuisson (cela exclut les haricots et le riz). Pour en savoir plus sur la façon de construire un garde-manger qui vous permettra de faire face à diverses situations d’urgence (y compris les crises financières personnelles), consultez mon livre Prepper’s Pantry. Vous pouvez également consulter The Prepper’s Book of Lists, un guide en format PDF que vous pouvez imprimer et sur lequel vous pouvez écrire.
  • Aliments lyophilisés. Le moyen le plus rapide de créer une réserve alimentaire est d’acheter des aliments lyophilisés vendus dans des sceaux. Leur préparation ne nécessite que la capacité à faire bouillir de l’eau. Une mise en garde : n’achetez pas des aliments lyophilisés à bas coût. Certains d’entre eux ont un goût absolument horrible. De plus, ils sont chargés en sodium et autres produits chimiques malsains. Si vous mangez sainement puis que vous passez à des repas lyophilisés bas de gamme, vous risquez de ne pas vous sentir bien du tout. Ma marque préférée de nourriture lyophilisée est Legacy Foods. Legacy propose des seaux d’aliments de survie, des fruits et légumes, des produits laitiers et des protéines. La qualité est très bonne et les repas sont savoureux une fois préparés. Gardez à l’esprit qu’il faut les acheter bien avant qu’une urgence se produise car, actuellement, presque toutes les fournisseurs fonctionnent à guichets fermés et sont en rupture de stock depuis des semaines.

Une façon de faire cuire vos aliments pendant une panne de courant

Si le courant est coupé, comment ferez-vous la cuisine ? Vous devez au moins savoir faire bouillir de l’eau. Si vous savez faire bouillir de l’eau, vous pourrez alors faire chauffer des conserves ou préparer des aliments lyophilisés en cas d’urgence. Voici quelques méthodes de cuisson d’urgence que vous connaissez peut-être déjà.

  • Poêle à bois ou cheminée. Si vous vous chauffez au bois, vous avez déjà une longueur d’avance, du moins pour une panne de courant en plein milieu de l’hiver. Cependant, vous ne voudrez pas allumer le poêle à bois pour cuisiner en été, d’autant que vous lutterez difficilement contre la chaleur sans ventilateur ou climatiseur.
  • Poêle de cuisine à gaz. Certaines cuisinières à gaz ou à propane peuvent être utilisées sans électricité, d’autres non. (Si vous remplacez votre cuisinière, c’est certainement un facteur important à considérer lors de votre achat).
  • Barbecue d’extérieur. Si le temps le permet, vous pouvez allumer votre barbecue au propane ou au charbon de bois pendant une panne d’électricité et préparer votre festin à l’extérieur.
  • Réchaud de secours. Il existe toutes sortes de petits réchauds de secours conçus pour faire bouillir l’eau rapidement et sans utiliser beaucoup de combustible. Mes préférés sont le réchaud Volcano et la bouilloire Kelly. Vous pouvez aussi fabriquer vous-même un réchaud efficace. Nous en avons fabriqué un qui porte l’eau à ébullition en moins de 4 minutes.

Ne prenez pas le risque d’utiliser à l’intérieur des réchauds conçus pour le camping sauf si le fabricant indique expressément qu’ils peuvent être utilisés de cette manière. Cela risquerait de provoquer un incendie, des dégâts dus à la fumée ou un empoisonnement au monoxyde de carbone.

Assainissement

Une autre chose qui peut rapidement tourner au désastre est l’hygiène personnelle. Selon votre situation, vous n’aurez peut-être plus d’eau courante ou de chasses d’eau pour les toilettes. Vous devez faire des provisions pour vous tirer au mieux de ces situations et garder les membres de votre famille en bonne santé.

  • Lingettes pour bébés. On n’a jamais assez de lingettes pour bébés. Faites des réserves pour vous laver les mains après être allé aux toilettes, avant et après la préparation des repas et avant de manger. Elles peuvent également être utilisées pour essuyer les surfaces. Vous pouvez en savoir plus sur l’hygiène des mains et des surfaces lorsqu’il n’y a pas d’eau courante ICI
  • Fournitures pour le ménage. Vous devez toujours garder votre maison raisonnablement propre lorsqu’il n’y a pas d’eau courante pour aider à prévenir les maladies et les affections. Vous pouvez trouver quelques astuces pour le ménage ICI.
  • Gestion des excréments. Vous devez avoir un plan pour gérer vos excrément lorsque les toilettes ne fonctionnent plus. Cet article vous explique comment fabriquer des toilettes sèches en utilisant de la litière pour chat, une solution peu coûteuse pour traiter ce problème. Les excréments doivent être manipulés avec beaucoup de précaution pour éviter la propagation de maladies et d’affections.

Voici les articles que je vous recommande de garder à portée de main pour les urgences liées à l’eau :

  • Lingettes désinfectantes jetables
  • Serviettes en papier super absorbantes
  • Bassines
  • Lingettes pour bébés (Ces lingettes peuvent être utilisées pour le lavage des mains et l’hygiène personnelle).
  • Votre spray nettoyant habituel (le nôtre est composé de vinaigre et d’huile essentielle d’orange)
  • La litière du chat. Celle-ci absorbe les saletés et aide à absorber les odeurs. (Si vos toilettes ne peuvent pas être utilisées parce que vous êtes au tout à l’égout, elles peuvent servir de toilettes de fortune).

Chaleur

Si une panne de courant se produit en hiver, vous pouvez avoir besoin d’une source de chaleur secondaire.

  • Poêle à bois ou cheminée
  • Chauffage au propane (je recommande la marque Mr. Buddy – il peut être utilisé sans danger à l’intérieur)
  • Chauffage au kérosène
  • Cheminée au gaz naturel – le ventilateur ne fonctionnera pas mais vous pouvez peut-être chauffer une pièce avec cette cheminée tant qu’il y’aura du gaz.

Il existe de nombreuses autres options. Pour des conseils sur la façon de rester au chaud pendant une panne de courant, consultez cet article.

Lumière

L’éclairage est absolument vital, surtout s’il y a des enfants dans la maison. Rien n’est plus effrayant que d’être complètement dans le noir dans une situation de stress. Heureusement, c’est l’une des choses les plus faciles à prévoir, et aussi l’une des moins coûteuses.

Des solutions d’éclairage possibles sont :

  • Lampes solaires sur piquet de jardin
  • Bougies à longue durée de vie
  • Lampe à pétrole et carburant
  • Lampes de poche (n’oubliez pas les piles)
  • Manivelle ou lanterne solaire
  • N’oubliez pas les allumettes ou les briquets

Pour plus d’informations sur les moyens de s’éclairer en situation d’urgence, consultez cet article.

Outils et fournitures

Certains articles de base vous faciliteront grandement la vie en cas d’urgence. Voici une liste d’articles essentiels :

  • Briquet/allumettes imperméables
  • Piles de différentes tailles
  • Ouvre-boîte manuel
  • Les outils de base : Pince, tournevis, clé, marteau
  • Ruban adhésif
  • Superglue
  • Kit de couture
  • Cordons élastiques
  • Colliers de serrage

Si vous souhaitez en savoir plus sur les fournitures de base, une liste détaillée d’outils et de matériels se trouve ICI.

Trousse de premiers secours

Il est important d’avoir une trousse de premiers secours de base à portée de main en tout temps, mais surtout en cas d’urgence. Votre trousse doit comprendre des articles de base pour le soin des plaies, comme des pansements, des pommades antibiotiques et des sprays. De plus, si vous les utilisez, gardez à portée de main une réserve de médicaments de base en vente libre, comme des capsules anti-douleur, des médicaments contre le rhume, du sirop contre la toux, des pilules contre la nausée, des pilules contre les brûlures d’estomac et des médicaments contre les allergies.

Veillez à avoir sous la main quelques bons guides médicaux. J’aime ce livre de premiers secours, ce livre de médecine et ce livre de remèdes naturels.

Si vous souhaitez constituer une trousse médicale plus avancée, vous pouvez en trouver une liste de fournitures médicales ICI.

Trucs divers

En poursuivant votre voyage dans l’univers du prepping, vous découvrirez que d’autres éléments sont importants pour vous. Par exemple, vous voudrez acquérir un sac de transport pour d’éventuelles évacuations.

Un livre que vous pourriez aimer est Be Ready for Anything. Il s’agit d’un guide complet qui couvre 12 catastrophes différentes et vous permet de vous préparer de manière approfondie.

Et ne soyez pas surpris que ce nouvel état d’esprit vous donne envie d’être plus autonome, ce qui signifie que vous ajouterez à votre stock des outils de jardinage, du matériel de couture, des outils de menuiserie et d’autres fournitures.

Ça y’est vous y êtes !

Je sais que ça fait BEAUCOUP. Mais n’oubliez pas que vous n’êtes pas obligés de tout faire aujourd’hui. Fractionner votre effort de préparation en morceaux faciles à digérer. Cela vous donnera aussi une meilleure vue d’ensemble.

Vous allez devoir faire des listes, alors prenez un cahier et un stylo.

  • Rédiger une liste. À partir de cet article, dressez une liste des éléments que vous jugez importants pour le plan de préparation de votre famille. Incluez les choses que vous avez déjà. Organisez votre liste en cochant les choses que vous avez.
  • Organisez les fournitures que vous avez en “kits”. J’ai des boites Rubbermaid dont le contenu est étiqueté pour les cas d’urgence, triées en kits tels que les fournitures en cas de pandémie, l’éclairage autonome, les batteries et les alimentations électriques, etc.
  • Maintenant, dressez une liste minimaliste des premières choses que vous devez avoir pour survivre. Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez pas tout avoir en même temps. Commencez par mettre en place des « kit de base » qui permettront de vous en sortir. Cette liste peut comprendre des aliments qui ne nécessitent pas de cuisson (ce qui élimine le besoin immédiat d’une méthode de cuisson autonome), un moyen de se réchauffer, de l’eau, une litière pour chat et des lingettes pour bébé.
  • Enfin, rédigez la grande liste. Il s’agit d’une liste des choses mentionnées dans l’article que vous voulez posséder. Faites une copie de la liste et gardez-la dans votre portefeuille pour que vous sachiez ce dont vous avez besoin si vous passez par une friperie ou un vide-grenier. Si votre budget le permet, prenez un ou deux de ces articles par semaine. Il peut y avoir des articles assez couteux mais ne vous inquiétez pas si vous mettez du temps à les obtenir. Vous avez déjà le strict nécessaire, ces articles ne feront qu’ajouter un plus à votre solide base de préparation.

Ne paniquez pas. Commencez par les éléments de base de chaque catégorie et complétez-les en fonction de votre temps et de votre budget.

Je l’ai déjà mentionné, mais si vous souhaitez obtenir des conseils supplémentaires pour commencer, voici un livre en format PDF pour vous aider à vous préparer, où que vous viviez : The Prepper’s Workbook. Il est basé sur un cours que j’avais l’habitude de proposer, mais je pense que le manuel est un excellent moyen de faire les exercices avec moins de temps et un prix moins élevé.

Si vous souhaitez poser des questions et discuter avec de nouveaux preppers, vous pouvez rejoindre notre nouveau groupe Facebook ici ou visiter notre forum.

Surtout, soyez le bienvenu. Nous sommes heureux que vous nous ayez rejoints. Vous serez prêts la prochaine fois qu’une catastrophe se produira sans avoir à vous battre avec la foule pour les derniers rouleaux de papier toilette.

À propos de Daisy

Daisy Luther rédige des articles sur l’actualité, le prepping, la frugalité et l’idéal de liberté sur son blog The Organic Prepper. Elle est largement republiée dans les médias alternatifs et elle gère tous les liens d’actualité les plus importants sur son site d’agrégation, PreppersDailyNews.com. Daisy est l’auteur à succès de 4 livres et dirige une petite société d’édition numérique. Elle vit dans les montagnes de Virginie avec ses deux filles et une ménagerie qui n’arrête pas de grandir. Vous pouvez la retrouver sur Facebook, Pinterest et Twitter.

Partager l'article

Be the first to comment on "Voila comment devenir un Prepper"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*