Sécurité de l’emploi : débarrassez-vous de cette illusion!

La crise du COVID est passé par là. Certains pilotes d’Air France vont perdre 40% de leur rémunération et 400 autres seront licenciés fin août 2020.

Pourtant, il est difficile de faire plus qualifié qu’un pilote de ligne : le niveau requis pour débuter est bac+5. Puis viennent ensuite des centaines d’heures de test et d’entrainement qui permettent de devenir copilote puis pilote, après des années d’expérience. Même après cela, les pilotes doivent suivre régulièrement des formations et des examens pour garder leur qualification. Pour la compagnie, tout cela représente des sommes considérables.

En résumé, Air France se débarrasse de 400 pilotes dans lesquels elle a énormément investi.

Et ce n’est pas la seule : d’autres entreprises ont fait ou feront de même. Le contexte actuel favorise les “arbitrages” sous couvert de crise XYZ (choisissez ce que vous voulez).

Aujourd’hui, avoir un CDI n’est plus une garantie suffisante de pérennité de vos revenus. La seule catégorie qui reste encore relativement protégée est celle des fonctionnaires mais cette situation est de plus en plus attaquée par des réformes qui favorisent le recours aux agents contractuels.

Licenciement pilotes air france

Photo by Kevin Bosc on Unsplash

On peut raisonnablement penser que cette tendance va s’accentuer dans les années à venir, dans un pays qui part progressivement en miettes et dont les fondamentaux sont de plus en plus fragiles : crise économique, accumulation de dettes, blocages politiques, fractures sociales et sociétales, incapacité de l’Etat à assurer ses missions régaliennes de sécurité et de cohésion.

Qu’est ce que ça implique concrètement pour ceux qui souhaitent s’engager dans une démarche de résilience? : 4 choses.

1) Avoir une réserve de sécurité

Premièrement, il est impératif d’avoir une réserve financière de sécurité qui couvre au minimum 3 mois de revenus. J’ai déjà insisté lourdement sur ce point : 3 mois c’est le temps qu’il faut pour se retourner et trouver une solution face à une situation de crise.

Donc débrouillez-vous comme vous voulez mais ayez impérativement 3 mois de revenus en liquidité sur un livret ou sur tout autre support pas trop risqué et suffisamment liquide.

Une solution pour disposer de cette réserve rapidement est tout simplement d’emprunter cette somme en profitant des taux bas actuels sur les prêts à la consommation.

2) Sécuriser votre source de revenu principale

La 2ème conséquence est qu’il est nécessaire de ne pas dépendre entièrement d’un seul salaire. C’est une situation qui avait du sens dans les années 60-70 quand on pouvait faire toute sa carrière dans une seule entreprise. Mais elle est devenue beaucoup trop dangereuse aujourd’hui.

Dans l’idéal, il faut donc que votre conjoint ait un 2ème revenu et, si possible, qu’il ait un statut de fonctionnaire.  La fonction publique ne paye pas toujours très bien et le travail est parfois ennuyant, surtout dans la fonction publique territoriale. Mais ce statut procure une sécurité du revenu qui compense ces inconvénients.

La fonction publique ne recrute pas de la même manière qu’une entreprise : elle organise des concours d’entrée.  En théorie, ce mode de recrutement garantit la meilleure équité entre les candidats. On distingue les concours internes qui sont réservés aux agents sous contrat (les « contractuels ») qui ont au moins 3 années d’expérience. Et les concours externes qui sont ouverts à tous sous condition de conformité au niveau d’étude demandé.

Concours fonction publique

Des concours administratifs comme il s’en passe des dizaines tous les ans

L’administration recrute chaque année plusieurs milliers de fonctionnaires à différents niveaux de qualification, du BAP/CAP (catégorie C) au bac+5 (catégorie A). Certains concours ne demandent même pas de diplôme.

Il existe 3 grandes fonctions publiques : la fonction publique d’état, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière.

Le calendrier des concours de la fonction publique est publié chaque année sur le portail de la fonction publique. Réussir un concours demande un certain travail de préparation  mais ce n’est pas insurmontable et c’est un sacrifice qui vaut vraiment le coup pour la sécurité financière qu’il apporte au foyer.

Naturellement, il y’a toujours beaucoup de candidats à ces concours mais la majorité d’entre eux ne se préparent pas sérieusement.

Le CNED et de nombreux organismes privés proposent des formations pour la préparation des concours de l’administration. Il existe même un dispositif d’aide à la préparation des concours appelé contrat PrAB qui vous permet d’être payé pendant cette phase de préparation !

3) Développer des sources de revenu annexes

Enfin, votre 3ème action doit être de développer des sources de revenu annexes.

J’ai des tas d’amis qui se morfondent quotidiennement parce que leur chef est nul ou ne les aime pas, que c’est bazar dans leur entreprise, qu’ils ne sont pas reconnus à leur juste mérite et qu’on ne leur donne pas suffisamment de responsabilités.

Ils sont toujours surpris quand je leur explique que je serais très heureux d’être placardisé dans un poste sans intérêt (ce qui ne m’est malheureusement jamais arrivé) car ça me laisserait le temps de développer tranquillement d’autres sources de revenus tout en étant payé.

Développer une activité annexe peut prendre des tas de formes mais les sources de revenu sur internet sont les plus accessibles car les frais d’entrée y sont très faibles : pas de mur de boutique, pas de bureau … vous pouvez déléguer des tas de choses pour un prix modique.

Par exemple, vous pouvez écrire des livres, vendre des formations, faire de l’e-commerce, vendre des micro-services sur 5euros.com, etc.

Dans cet article intéressant, l’auteur propose 40 méthodes pour gagner sa vie sur internet : Gagner de l’argent sur Internet en 2020 ?

Photo by Javier Quesada on Unsplash

Mais si vous êtes passionné par le travail du bois et que vous avez envie de vendre des meubles, c’est très bien aussi ! Formez-vous alors en webmarketing (par exemple les pubs Facebook) pour toucher un maximum de clients car, dans ce genre d’activité, le plus dur n’est pas de faire mais de vendre.

Vous aurez probablement besoin de vous former : vous gagnerez un temps fou et éviterez des tas d’erreurs. Inscrivez-vous sur le site Udemy.com et attendez les promotions pour acheter des cours très complets à moins de 15€.

4) Changer votre état d’esprit

En résumé, il est temps de changer d’état d’esprit et de considérer votre principale activité salariée comme une source de revenu parmi d’autres.

Votre objectif est non seulement accroître vos revenus mais également d’améliorer leur  pérennité. En ayant plusieurs sources de revenus différentes, votre situation est beaucoup plus sûre que si vous dépendez d’un seul salaire qui peut s’arrêter du jour au lendemain.

Vous devez acquérir l’état d’esprit “freelance”. C’est ce qui vous permettra de nager au mieux dans le monde instable qui s’annonce.

Etat d'esprit freelance

Photo by Grant Ritchie on Unsplash

Cela ne veut pas dire qu’il faut se désintéresser de son emploi salarié, bien au contraire : en adoptant cet état d’esprit, vous allez aussi réaliser que chaque heure que vous passez chez votre employeur est une heure payée. Vous devez apporter le maximum de valeur ajoutée en travaillant le plus efficacement possible pour y passer le moins d’heures possibles.

Ne courrez pas après les responsabilités, ne cherchez pas à devenir calife à la place du calife, ne participez pas aux luttes de pouvoir : faites simplement votre travail du mieux possible.

Acceptez votre responsable et vos collègues tels qu’ils sont. Ne critiquez personne, soyez aimable avec tout le monde.

En revanche, vous devez absolument savoir poser les limites sur votre temps de travail : ce temps est en effet votre ressource la plus précieuse pour développer vos activités annexes.

Si possible, essayez de négocier qu’une partie de votre activité se fasse en télétravail, depuis chez vous. Ça vous demandera une bonne dose d’auto-discipline mais vous économiserez sur le temps de transport, sur l’essence et sur les quarts d’heure stériles à la machine à café. Et, tant que les résultats sont là, vous n’aurez personne sur le dos pour vous surveiller.

Depuis la crise du COVID, le télétravail est devenu très tendance : c’est donc le bon moment pour tenter votre chance !


Comment créer un revenu passif

Si vous chercher à créer un complément de revenu, internet est la meilleure porte d’entrée : la plus simple, la plus rapide, la moins onéreuse. J’ai écrit un petit livre vendu à un prix ridicule qui liste les principaux modèles d’affaires existant sur internet et qui donne énormément de conseils précieux pour se lancer. Vous pouvez faire sans mais, honnêtement, vous gagnerez beaucoup de temps en le lisant

Pour y accéder, cliquez simplement sur la couverture ou sur ce lien : Comment se créer un revenu passif grâce à internet

Partager l'article

3 Comments on "Sécurité de l’emploi : débarrassez-vous de cette illusion!"

  1. Holà,
    AF n’a pas licencié de Pilotes.
    C’est un RCC pas du licenciement.
    Rupture Conventionnelle Collective.
    Le pilote peut refuser, donc pas un licenciement Mais un départ volontaire avec des primes monstrueuses.
    Donc merci de pas diffuser un message hors de la réalité.

    Sébastien

  2. Coucou Nicolas,

    je suis d’accord avec toi sur la nécessité de varier ses sources de revenus, et j’aouterai également celle du marketing relationnel. j’ai découverte cette nouvelle activité il y a plus de 4 ans et elle est tellement épanouissante ! il suffit de trouver le domaine – pour moi c’est l’alimentation équilibrée – qui nous intéresse et les personnes déjà aguerries dans le réseau nous aident à nous former et à développer notre business. Une partie des revenus d notre foyer provient donc de cette source.

    A part cela, je voudrais moi aussi mettre les holà :
    sur la fonction publique territoriale
    j’y ai passé 16 ans et je ne m’y suis pas ennuyée sauf l’année quand j’ai décidé d’en partir !
    En tant qu’architecte j’y ai travaillé en CDD et en CDI, et j’ai été embauchée au même tarif que dans le privé; mon salaire est plus que décent (surtout si tu la ramènes à l’heure car les 35h sont plus ou moins respectées, en tout cas les RTT sont là). j’ai d’ailleurs passé le concours d’ingénieur qui a un niveau assez élevé ! donc oui, beaucoup de monde s’inscrit mais grosse sélection à l’entrée !
    mais la sécurité du revenu ne compense jaamais le fait que tu trouves un boulot ennuyant : la vie est trop courte pour s’embêter à rester là où on ne s’épanouit pas !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*