Comment se protéger du risque de faillite des banques européennes?

Ce n’est un secret pour personne : les banques européennes sont fragiles.

Officiellement, elles sont conformes aux exigences de la nouvelle réglementation Bale3. Mais la crise de 2008 a eu des effets désastreux sur leur bilan : contrairement aux grandes banques américaines, elles ne sont pas parvenues à se recapitaliser correctement.

Certaines banques sont plus sûres que d’autres

Certaines banques comme la Deutsch Bank ont un énorme bilan truffé de produits dérivées invendables hérités des errances des années 2000. Les allemands sont d’excellents industriels mais de piètres banquiers !

Les grandes banques commerciales françaises s’en sortent mieux mais ni la Société Générale ni, dans une moindre mesure, BNP Paribas ne sont réputées pour la solidité de leur bilan ! Leur cours de bourse anémique témoigne de la défiance des gros investisseurs bien renseignés (la « smart money ») à leur égard.

Le graphique ci-dessous a été réalisé par l’économiste Jean-Pierre Chevallier en juin 2019. Il représente le niveau de levier des grandes banques commerciales françaises et américaines. Pour la société générale par exemple, cela veut dire que l’encourt des crédits accordés par cet établissement représente 42 fois ses fonds propres ce qui est évidemment énorme!

Faillite bancaire

Le niveau de levier de quelques grandes banques calculé par l’économiste JP Chevallier – Source : chevaller.biz

Les listes de banques réputées sûres sont sujet à discussion et évoluent régulièrement mais certains noms reviennent régulièrement. En France, les banques régionales  Martin Maurel, Michel Inchauspé et Pouyanne sont reconnues pour leur solidité. Les banques mutualistes telles que le Crédit Mutuel ont également la réputation d’être plus solides que les grandes banques commerciales. Boursorama et, dans une moindre mesure, HBSC et CIC sont souvent dans le haut de classement des banques les mieux capitalisées. Personnellement j’ai choisi HSBC en raison de sa taille et de son caractère international, même si ce choix est loin d’être idéal.

Il est possible d’ouvrir un compte à l’étranger dans des banques beaucoup plus solides mais il est obligatoire de le déclarer à l’administration, ce qui a le don de titiller le fisc, surtout si vous ouvrez un compte en suisse. C’est bien dommage car les banques cantonales suisse valent les détours, contrairement aux géants UBS et Crédit Suisse dont les ratios ne sont guère meilleurs que ceux des grandes banques françaises.

La tentation de la débancarisation

Une autre option est de débancariser complètement votre argent mais cette démarche est compliquée à réaliser et ce n’est pas ce que je vous recommande.

Sortir des liasses de billets de votre compte pour les planquer sous votre matelas ou dans un coffre personnel n’est absolument pas une bonne idée ! vous vous exposez à des risques de perte importants, par suite d’un incendie, d’une inondation ou d’un braquage. Inutile d’attirer l’attention de truands dangereux sur votre famille.

Vous pouvez cependant sortir une partie de vos liquidités (20-25%) puis les transformer en pièces or et argent qui seront négociables dans n’importe quelles circonstances, même les pires ! Choisissez une combinaison de pièces d’or et de pièces d’argent, ces dernières étant plus faciles à écouler au jour le jour.

Le choix des pièces d’or à acheter est un vaste sujet de discussion entre passionnés, qui noircit des tonnes de forums spécialisés. Sur ce sujet, je vous renvoie à ce très bon article du site loretlargent.info.

Personnellement, j’apprécie le classique Napoléon 20 francs or, la solide Krugerrand d’Afrique du Sud et la belle Philharmonique de Vienne.

Le 20 francs Napoléon est la pièce d’or la plus vendue en France

L’option la plus simple est d’acquérir vos pièces or et argent via un prestataire français qui s’occupe également de leur stockage, quitte à payer vos pièces un peu plus chères. Si vous n’avez que quelques centaines ou milliers d’euros à investir dans ces pièces, c’est encore le meilleur choix à faire.

C’est par exemple le cas de la société AuCoffre qui anime également un marché secondaire permettant de revendre facilement vos pièces d’or et d’argent. Or.fr est une offre équivalente qui offre des garanties supérieures et qui s’adresse à une clientèle plus aisée.

Vous pouvez aussi faire le choix d’investir dans des lingots d’or partagés via l’offre Bullionvault ce qui vous permettra d’acheter et de conserver votre or au prix le plus bas. Cette approche est très bien mais elle répond à une logique différente de couverture du patrimoine contre le risque d’inflation. Il vous sera difficile de sortir ces lingots pour aller acheter des denrées alimentaires si les choses dégénèrent vraiment, comme dans l’Allemagne hyper-inflationniste de 1923 !

La société Aucoffre est très active sur le créneau de la vente et du stockage d’or pour les particuliers

La meilleure solution de stockage

Si vous disposez de moyens financiers plus importants, vous pouvez vous occuper vous-même du stockage de vos pièces ce qui vous permettra d’avoir la main directement dessus sans avoir à passer par un intermédiaire. En cas de crise grave, c’est évidemment un avantage !

Encore une fois, je ne vous recommande pas de conserver ces valeurs dans un coffre personnel à votre domicile ce qui est vraiment trop dangereux ! Mais c’est à vous de voir.

Vous pouvez utiliser un coffre bancaire mais l’expérience de la crise chypriote en 2013 montre que ce choix n’est pas le plus pertinent : au cours de cette crise, les banques ont fermé leurs portes aux clients, ont bloqué leur argent et leur ont refusé l’accès aux coffres !

Le mieux est donc de passer par un prestataire de coffre-fort privé qui n’est pas soumis aux obligations de reporting des banques et qui garantira la confidentialité de vos avoirs. Les deux offres les plus réputées en Europe sont Das Safe (Autriche) et Safes Fidelity (Suisse). Soyez conscient que ce type de coffre coûte au moins 150€/m.

Das Safe est une référence pour garder discrètement en sécurité … tout ce que vous voulez!

Une autre option intéressante est d’acquérir une carte bancaire Veracash proposée par la société Aucoffre. Cette offre est particulièrement intéressante, son principe est le suivant : vous transférez une certaine somme d’argent sur votre compte Veracash qui est automatiquement transformée en or, en argent ou même en diamant selon ce que vous souhaitez. Le montant qui figure sur votre compte (et donc utilisable avec votre carte bancaire Veracash) est celui qui correspond à la valeur de vos avoirs en or, argent ou diamant à l’instant de votre dépense. C’est une offre particulièrement astucieuse qui mérite d’être regardée.

Merci d’avoir lu cet article. J’espère que ces quelques pistes vous seront utiles pour vous engager dans la voie de la résilience financière. Si vous avez d’autres suggestions ou des questions, vous pouvez utiliser l’espace des commentaires.

Partager l'article

2 Comments on "Comment se protéger du risque de faillite des banques européennes?"

  1. Attention aux prestataires extérieurs sur lesquels les états peuvent facilement mettre la main.
    Même si cela comporte des risques, le mieux (mais je peux me tromper) est de conserver chez soi, planqué le mieux possible. Attirer le regard sur ce qui les intéresse le plus: informatique, gros poste TV, chaine HIFI, etc … Une fois qu’ils auront embarqué tout cela (assuré) , ils oublieront le reste.
    Et puis, rester présent le plus possible. C’est une contrainte mais une sage précaution, outre le fait qu’après tout on est jamais si bien que chez soi.
    A condition aussi de ne pas attirer le regard des éventuels cambrioleurs. Pas de maison ouverte à tous les vents, pas de voitures luxueuses dans la cour, pas d’appartements dans les villes, pas de maison trop isolée, deux gros chiens bien impressionnants, …. etc, etc.

  2. Bonjour et merci pour votre commentaire.
    Si les prestataires européens de coffre privés n’inspirent pas confiance, il existe également des offres à Singapour et en Nouvelle-Zélande qui offrent d’excellentes garanties. Je pense réellement que conserver des valeurs chez soi amène trop de risques. Les malfrats ne sont pas le seul problème, il y’a aussi les incendies, les inondations, etc. Et les vrais professionnels savent où fouiller pour trouver un coffre.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*